Gaspésie et Appalaches

Nature Destination InstagramNature Destination FacebookNature Destination Twitter

Écozone du Canada : Hautes-terres de l’Atlantique
Superficie totale : 91 045 km2
Couvert naturel : 86 568 km2
Couvert naturel : 95 %
Aire protégée : 3 867 km2
Aire protégée : 4 %
Projets de CNC : 147
Espèces d’oiseaux : 219
Espèces d’arbres : 66
Espèces de mammifères : 79
Espèces d’amphibiens : 20
Nombre d’habitants (approx.) : 880 729

 

Description

La Gaspésie et les Appalaches font partie d’un ancien écosystème de hautes terres qui s’est formé il y des centaines de millions d’années suite à la collision entre deux plaques tectoniques. S’étalant de l’État de la Georgie jusqu’au Nouveau-Brunswick et la Gaspésie, où les hautes terres rejoignent le fleuve Saint-Laurent, ces régions sont reconnues pour leur diversité d’habitats et d’espèces. Surnommée « Gespeg » (là où la terre s’arrête) par les Mi’kmaq, la péninsule de Gaspé se situe à l’extrémité est de la chaîne des Appalaches dans le fleuve Saint-Laurent. La région se caractérise par d’abruptes falaises côtières, des montagnes vallonnées et de la toundra en altitude.

Gaspésie et Appalaches

Valeur de conservation

Cette région est l’une des dernières étendues sauvages du sud du Québec et des provinces atlantiques. On y retrouve l’une des forêts tempérées les plus intactes de l’est de l’Amérique du Nord, et il s’agit d’un important corridor faunique à l’échelle du continent. Le lynx, l’ours noir et la martre figurent parmi les mammifères à distribution étendue qui habitent dans cette région, qui est également l’un des derniers refuges pour la grive de Bicknell, une espèce rare à l’échelle mondiale, et l’adiante cheveux-de-Vénus des Montagnes-Vertes. La côte du golfe Saint-Laurent est un important habitat pour les oiseaux de mer et de rivage, et les marais côtiers abritent de nombreuses espèces endémiques à la région.

Défis et menaces

Compte tenu de sa proximité avec de nombreuses villes, cette région est un lieu important pour les activités récréatives, notamment le ski, la randonnée, la pêche et la chasse. La Gaspésie et les Appalaches subissent de plus en plus la pression du développement des ressources, des activités récréatives et des nouveaux développements, y compris la construction de résidences secondaires et de routes.

CNC en action

CNC a identifié des sites de conservation prioritaires dans plusieurs aires naturelles, dont :

  • Corridor Forillon
  • Marais salé
  • Habitats côtiers de Gaspé
  • Lac Champlain
  • Montagnes Blanches
  • Montagnes Vertes du Nord
  • Trois-Frontières

CNC travaille pour protéger de vastes habitats et maintenir des liens (corridors) pour les carnivores, et pour permettre la migration des communautés végétales qui ont besoin de migrer en raison des changements climatiques. Sur de nombreux sites, cela implique la conservation de terres autour d’aires protégées existantes. CNC travaille étroitement avec des partenaires américains pour assurer la protection du corridor montagneux que représente cette région. Assurer que les activités récréatives n’aient pas d’impacts sur la biodiversité de la région fait également partie du travail de CNC, tout comme la protection d’habitats côtiers, comme les marais salés et les plages.

Espèces en péril trouvées sur les propriétés de CNC dans la région Gaspésie et Appalaches : salamandre pourpre, grive de Bicknell et l’aster du golfe Saint-Laurent.

Le saviez-vous?

  • Cette région abrite la forêt tempérée la plus intacte de tout l’est de l’Amérique du Nord.
  • Elle constitue un important lieu de connectivité entre les forêts du continent (voir l’initiative Deux Pays, Une Forêt).
  • La région de la Gaspésie abrite des mammifères sylvicoles et à grand domaine vital, notamment des ours noirs, des orignaux, des lynx du Canada et des martres d’Amérique.
  • Elle abrite également l’une des populations de caribous des bois les plus méridionales, et la seule population de cette espèce située au sud du fleuve Saint-Laurent.
  • Les derniers lacs intacts du sud du Québec se trouvent dans cette région.
  • Des populations de saumons atlantiques de notoriété mondiale se trouvent dans la péninsule de Gaspé.

Photos (de haut en bas) : iStock.

Destinations dans ce paysage