Prairies et forêts-parcs

Nature Destination InstagramNature Destination FacebookNature Destination Twitter

Écozone du Canada : Prairies
Superficie totale : 463 629 km2
Couvert naturel : 111 193 km2
Couvert naturel : 24 %
Aire protégée : 28 972 km2
Aire protégée : 6 %
Projets de CNC : 535
Espèces d’oiseaux : 275
Espèces d’arbres : 60
Espèces de mammifères : 90
Espèces d’amphibiens : 17
Nombre d’habitants (approx.) : 5 493 173

 

Description

La région des prairies du Canada s’étend des Rocheuses dans le sud de l’Alberta jusqu’à la Saskatchewan et la vallée de la rivière Rouge au Manitoba. Ces prairies herbeuses se situent à l’extrémité nord des grandes plaines qui s’étendent vers le sud, jusqu’au Mexique.

La végétation des prairies varie selon l’emplacement. Les prairies à herbes mixtes du centre et du sud sont dominées par les pâturages indigènes, le boutelou gracieux et le blé. Les forêts-parcs représentent des zones de transition entre les prairies et les forêts boréales, et se caractérisent par des peupliers faux-tremble et des prairies de fétuque. Des prairies de fétuque se retrouvent également dans la partie occidentale des prairies, tandis que des prairies à herbes hautes se situent dans l’est du Manitoba.

Prairies et forêts-parcs

Valeurs de conservation

Les prairies herbeuses tempérées, incluant les prairies et forêts-parcs du Canada, sont considérées comme les écosystèmes les plus en danger de la planète. Certains des meilleurs et plus vastes exemples de prairies indigènes en Amérique du Nord se situent au Canada.

Les prairies abritent de nombreuses espèces uniques au Canada, y compris l’hespérie de Poweshiek, la dalée velue et le pluvier montagnard.

En plus des prairies herbeuses, les prairies présentent une grande diversité de milieux humides. Le bison, l’antilope d’Amérique, la chouette des terriers, le renard véloce et le chien de prairie sont des espèces caractéristiques des prairies et forêts-parcs.

Défis et menaces

La région des prairies a été lourdement touchée par la perte des habitats. Plus de 70 % des prairies herbeuses ont été converties à des fins agricoles. Au Manitoba, 1 % seulement des prairies à herbes hautes subsistent.

Les pertes des prairies indigènes persistent en raison de la hausse du coût des matières premières et des nouvelles variétés de cultures. Une étude récente a déterminé que ce déclin continu est significatif : entre 2009 et 2015, le taux annuel de conversion des prairies dans les grandes plaines de l’Amérique du Nord s’élevait à 2 %, et certains des taux de conversion les plus élevés se situaient au Canada. L’augmentation du nombre d’espèces envahissantes et le développement énergétique accru des ressources constituent également des menaces.

Les changements climatiques peuvent réduire le nombre de terres cultivables dans le sud des prairies en raison des sécheresses, mais l’augmentation du nombre de jours de culture peut permettre d’étendre l’agriculture vers le nord. Les espèces envahissantes ont un effet sur plusieurs des vestiges de prairies herbeuses subsistants.

La perte des prairies herbeuses a entraîné le déclin rapide de plusieurs espèces, y compris d’espèces d’oiseaux chanteurs. Certaines espèces, comme le pipit de Sprague, le pluvier montagnard et le tétras des armoises, ont perdu plus de 80 % de leurs populations depuis le milieu des années 1960.

CNC en action

CNC a identifié des sites de conservation prioritaires dans plusieurs aires naturelles, dont :

  • Bassin de la rivière Milk
  • Cooking Lac Moraine
  • Hautes-terre Cypress
  • Forêts-parcs Est
  • Bassin versant de la rivière Frenchman
  • Crête de la rivière Milk
  • Coteau Missouri
  • Oak Lake Sandhills and Wetlands
  • Old Man on His Back
  • Lac Pakowki
  • Prairie à herbes hautes
  • Upper Qu’Appelle

Le travail de CNC dans les prairies comprend l’amélioration d’aires protégées et l’établissement de liens entre celles-ci. Cela se fait en collaboration avec des ranchers afin de préserver la prairie indigène et de soutenir les efforts faits pour les espèces en péril.

Espèces en péril trouvées sur les propriétés de CNC dans les prairies : bison des prairies, renard véloce et bruant de McCown.

Le saviez-vous?

  • Les prairies herbeuses tempérées, y compris celles qui se trouvent au Canada, figurent parmi les écosystèmes les plus menacés du monde entier.
  • Près de 70 % des prairies canadiennes ont été transformées aux fins d’autres utilisations.
  • Les populations d’oiseaux des prairies herbeuses connaissent un déclin plus marqué que tout autre groupe d’oiseaux en Amérique du Nord.
  • Les prairies du Canada servent d’habitat pour 50 % des espèces de sauvagines de l’Amérique du Nord.
  • Selon les précipitations, cette écozone peut compter entre 1,6 et 7,1 millions de milieux humides.
  • Certains des meilleurs exemples de prairies herbeuses intactes en Amérique du Nord se trouvent au Canada.

Photos (de haut en bas) iStock; Robert Berdan; Thomas Fricke; CNC; Don Dabbs.

Destinations dans ce paysage